Historique

Le Bridge Club Vannetais voit le jour en Octobre 1975 (les statuts ne seront déposés qu’en février 1976).
Parmi les fondateurs, il subsiste encore quelques membres toujours présents 35 ans plus tard :

    • Jean BODARD
    • Jules CHAUDET
    • Georges GICQUEL
    • Yveline GICQUEL
    • Solange LA VIEILLE
    • François MARQUET
    • Jean Marie REGNAULT

Les premiers mois, les tournois ont lieu dans un local exigu dit « des prisonniers » Place Maurice Marchais. On ne dépasse que rarement 5 tables et un seul tournoi par semaine. Nous nous installons ensuite au Palais des Arts. C’est toujours un peu la galère car il faut plier les tables à la fin de chaque tournoi. Les boîtes à enchères n’existent pas encore ou ne sont pas arrivées à Vannes. D’ailleurs on se souvient d’un certain joueur spécialiste du Sans Atout qui avait le tort de bégayer et qui disait :  « 3,3,3,… » et toute la salle terminait sa phrase « Sans Atout ».
Pour l’instant nous n’organisons que 2 tournois par semaine avec un classement annuel sur les 20 meilleurs tournois. Le topage s’effectue à la main avec vérifications croisées (NS-EO) et envoi manuel des résultats à la FFB avec calcul cumulé des points gagnés tous les 12 tournois.
Tous les ans est organisé un grand tournoi régional qui a lieu, soit dans les salons de la Marébaudière, soit au Crédit Agricole, soit à la Maison de l’Agriculture. Pour ces tournois qui atteignent 30 tables il faut au minimum ¾ d’heure à 6 topeurs expérimentés  pour sortir les résultats. Imaginez tous les calculs faits à la main ; c’était un travail pharaonique.
Peu à peu viendra le fameux « Minitel » puis un ordinateur.
C’est une époque bénie car, grâce à J.M. REGNAULT nous avons une publicité hebdomadaire. Toutes les semaines dans l’ÉCHO DU GOLFE (journal lu par une majorité de Vannetais), paraissent  les résultats de nos tournois de régularité.
En 1978, la Mairie met à notre disposition une pièce dans la Maison des Associations Rue de la Tannerie où nous nous installons douillettement au fil des ans : ventilation, chaises, tables, ordinateur, rideaux, tenture murale, etc… Aucun membre du Club ne fait de compétition et il faut attendre l’arrivée de Yves AUBRY en 1980 pour voir les premières paires s’inscrire timidement dans le circuit des compétitions (4 ou 5 joueurs seulement). Toutes les séries sont mélangées à l’époque, les annonces sont folkloriques, les cours n’existent pas et peu s’embarrassent de livres de bridge.
Peu à peu, le Club va s’ouvrir vers les autres clubs de Bretagne et vers les compétitions régionales, prendre de l’importance et une assise financière.
C’est une époque très conviviale. Tous les ans, jusqu’en 1995, une fête est organisée, très souvent un méchoui. Des sorties sont organisées :l’Ile de Groix, 2 fois Belle Ile, les bords de l’Erdre, les Marais de Guérande. Quelquefois, le club  a des idées de grandeur et programme des repas somptueux suivis d’un bal avec orchestre : La Marébaudière, l’Hôtel Mercure et Le Palais des Arts. Des voyages à l’étranger sont même organisés, l’un en Tunisie, l’autre au Maroc.
Le Club devient à l’étroit dans ces locaux. Les problèmes sont multiples : difficultés de faire des matchs par 4 ou de donner des cours lorsque se déroule un tournoi de régularité, difficulté d’organiser des compétitions régionales, impossible de dépasser 18 tables, problème de stationnement.
En 1995, sous l’impulsion de Pierre CLEE et avec l’aide de Georges GICQUEL l’architecte, un projet ambitieux va être lancé : construire un Club de Bridge. C’est un coup de poker, car une étude financière indique qu’il faut 70 tables hebdomadaires (sur 52 semaines) pour équilibrer le projet alors que nous sommes à 45 tables hebdomadaires.
Nous achetons le terrain près de la Route Express, nous construisons le local et nous louons le parking avec un bail emphytéotique. Coût : 182.000 €. Les joueurs répondent présents et l’affluence aux tournois de régularité nous rassurent. Nous pousserons même le luxe jusqu’à avoir 2 salariés : Isabelle IZIQUEL et Loïc ALLAIN.
En 2004 Benoît DEKEISTER lance un projet d’agrandissement qui sera peaufiné, notamment pour le bar et terminé en 2005 par Bernard GAUDRON. Coût : 169.000 €
Les Présidents successifs ont été les suivants :

    • Jean ALZUYETA en 1975
    • Marcel DESPRES de 1976 à 1979
    • Bernard COILLARD de 1979 à 1986
    • Yves AUBRY de 1986 à 1989
    • Jules CHAUDET de 1989 à 1996
    • Thierry BORDARIER de 1996 à 1999
    • Janine DUPRE de1999 à 2002
    • Benoît DEKEISTER de 2002 à 2004
    • Bernard GAUDRON de 2004 à 2010
    • Georges SOUBIROUS en 2010

Les trésoriers qui ont eu un rôle très important, en permettant ces projets immobiliers ont été les suivants :

  • Serge BOUSSARD de 1977 à 1986
  • Pierre CLEE de 1986 à 2000
  • Jules CHAUDET depuis 2000

Naturellement les effectifs du Club ont progressé.
Nous atteignons les 100 membres en 1982
Nous atteignons les 200 membres en 1988
Nous atteignons les 300 membres en 1998
Nous atteignons les 400 membres en 2001
Une légère chute est constatée ensuite avec la création du club de SENE et nous sommes actuellement en 2010 362 adhérents ce qui permet au Bridge Club Vannetais d’être encore le premier Club de Bretagne.
La qualité des locaux du BCV et sa situation géographique font que Vannes reçoit très souvent des compétitions régionales et interrégionales avec une incidence non négligeable sur l’hébergement et la restauration vannetaise.

Jules CHAUDET le 24 octobre 2010.